🚦Avertissementsite en version bêta, pour toute question, avis ou suggestion, n'hésitez pas à nous contacter.

OpenStreetMap est une base de données cartographique du monde, collaborative et sous licence libre. Pour que nos adhérents prennent part à la montée en puissance de ce projet mondial, un groupe de travail OSM a été mis en place à OPenIG depuis avril 2018. Ce GT promeut les intérêts et opportunités à utiliser OSM comme base de données géo-spatiale collaborative plutôt que comme un simple fond de carte.

Les objectifs de ce GT sont montés en charge depuis leur création, ce qui indiquant un accueil positif et une demande avérée chez nos adhérents. Initialement, OPenIG a été un relai de communication très local et un participant « petites-mains » lors des journées OSM francophones (StateOfTheMap – SOTM) accueillies à Montpellier en 2019. Aujourd’hui, ce groupe de travail veut porter à nos adhérents la connaissance des nombreuses données, outils et usages qui constituent la galaxie d’OSM. Il est amené à se réunir régulièrement pour organiser des actions de type :

  • Sensibilisation et partage d’expériences : remontée d’usages et de besoins au sein du réseau de géomaticiens que constitue les membres d’OPenIG
  • Initiation aux outils : ateliers techniques de prise en main
  • Animations locales pour promouvoir la contribution à OSM : appui à l’organisation de carto-parties

Comme le rappelle avec humour Nicolas Moyroud, point focal local de la fondation OSM désormais au SDIS de l’Hérault et copilote de ce GT avec Jérémy Valentin, de Montpellier Métropole Méditerranée, « le périmètre d’OSM étant bien plus large que celui de la rue et de la carte, le projet OSM aurait très bien pu se nommer OpenGeoData ». Au vu de ce vaste périmètre, les contours du GT OSM d’OPenIG sont donc en perpétuelle évolution. Actuellement, le programme et la réflexion du groupe se répartissent en trois chantiers principaux :

  • Évaluer la qualité des données OSM : élément critique de sa fiabilité, la validation et le contrôle des données et leur automatisation renforce la fiabilité globale d'OSM
  • Centraliser des ressources : retours d'expériences, matériel pédagogique, outils de contribution et de diffusion, solutions interactives entre OSM et des SI métier
  • Construire une expertise collective : appuyer au déploiement de solutions techniques par la rédaction de tutoriels dédiés à des usages spécifiques. Ces usages peuvent être ceux du citoyen comme de l'expert en SIG (guichets de contribution massive / routines de validation / solutions automatiques finalisées i.e. extraction - validation - reversement)

Atelier OSM #1 du GT d'OPenIG à Villeveyrac (fév. 2020)

 

Pour plus d'informations contacter Gabriel POUJOL

Les membres